Retour aux expositions
La Seconde Guerre mondiale

Au cours des deux guerres mondiales la Congrégation de la Mission, avec l'approbation des évêques irlandais, affecta les locaux à diverses causes humanitaires, caritatives ou religieuses. Le bâtiment fut de nouveau évacué en 1914 au début de la Grande Guerre, avant d'héberger en 1916 une soixantaine de soldats blessés à Verdun.


Lettre du supérieur du Collège

Puis durant la Seconde Guerre mondiale, le supérieur Patrick Travers, personnalité majeure de l'histoire du Collège, mit ses locaux au service du pays. Il entretint une correspondance avec les évêques d'Irlande, les autorités des gouvernements irlandais et français et les ambassades d'Irlande en France et en Europe afin d'assurer la neutralité du lieu. Sa lettre, datée de mars 1944, mentionne l'autorisation qu'il donna en 1943 à la Commission de Ravitaillement de stocker des denrées alimentaires d'urgence. Il poursuivait ainsi un but « humanitaire, sans risque de compromettre la neutralité du Collège de quelque manière que ce soit ». Au total, environ trois cents tonnes de nourriture furent entreposées jusqu'au retrait des troupes allemandes de Paris en 1945. Il participa ainsi à la défense passive, consacrée à la protection des populations en temps de guerre.